AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Admin

Messages : 26
Date d'inscription : 13/08/2017

<


gif
Demon Heights
Voici comment tout à commencé...
Journal de A. Jones

Cela ne peut semblait pour certain aujourd’hui qu’une histoire lointaine, pourtant pour moi c’est comme si c’était hier. Certains ont repris leur vie, faisant comme si rien ne s’était passé, mais une page a bien été tournée, le monde a changé. Mais bon, «le problème» a soi-disant été résolu, alors pour certains cela suffit pour tourner la page. Pourtant, moi j’étais là quant tout à commencé, je vais vous raconter.

J’étais une ado new-yorkaise ordinaire, je venais de fêter mes 16 ans il y a 2 mois de cela. Ma vie était plutôt banale, se lever, aller au lycée, sortir avec des potes. Une vie banale, ennuyeuse même disais-je des fois. Souvent éprouvais-je le besoin de sortir de la routine. Depuis certains mois, de mystérieuses morts avaient lieu dans les alentours, des corps avaient été retrouvés à divers endroits de la ville. Ces corps portaient tous des traces de griffures et de morsures. A l’époque, la police n’avait pas vraiment pris cela au sérieux. Pour eux, ce n’étaient que l’oeuvre d’un animal, probablement un loup. L’affaire avait été enterré. Pourtant, ce n’était pas la première affaire bizarre, des disparitions inexpliquées, des scènes frôlant le surnaturel, mais bon, personne ne croyait à cela. Personne avant qu’ils ne le voient de leurs propres yeux.

Il y avait une soirée au lycée, tout le monde était rassemblé dans le gymnase, réaménagé pour l’occasion. Je venais de rejoindre deux/trois amis à moi, l’ambiance était bonne, tout le monde semblait passer un bon moment. Pour ma part, je trouvais que cela faisait du bien de se retrouver ici dans un autre contexte. Puis soudain on entendit des cris, des bruits de pas et ce qui semblait être des grognements. Les portes de gymnase s’ouvrirent en fracas, deux étudiantes déboulèrent, couvertes de sang. Elles n’eurent à peine le temps de leur dire de fuir, que derrière elles un loup imposant par sa taille les toisait de son regard bleu comme la glace. Il eut un silence mortel dans la salle, avant que la panique monte et ne les fassent tous paniquer. J’ignore comment j’ai réussi à sortir vivante de cette nuit-là, tout se passa très vite et rien que le fait d’essayer de me rappeler me provoque des frissons incontrôlable, j’en tremble même. Mes amis étaient tous morts, sous mes yeux. Nous n’étions maintenant plus qu’une dizaine d’élèves et un prof, piégés dans une salle de classe en attendant les secours. Lorsque la porte céda, nous croyons tous notre dernière heure arrivée, mais il eût un coup de feu et l’animal s’effondra au sol, formant une mare de sang qui s’agrandit petit à petit sous lui.

Tout le monde retenait son souffle, nous croyons tous en avoir fini avec cette nuit d’horreur. Mais à cet instant précis, le cadavre de ce qui était clairement un loup changea de forme, pour prendre celle d’un homme, d’un adolescent pour être exacte. Taylor... Tout le monde le connaissait ici. Mais à quoi cela rimait-il ? Pourquoi ? Comment ? Je dus moi et les survivants suivre des séances chez le psy, ils pensèrent tous au début que l’on déliraient, perturbés par les événements. Pourtant, lorsqu’ils virent les vidéos des caméras de surveillance, ils découvrirent qu’on n’était pas fous. Dehors, c’était le bordel et c’est le moins qu’on puisse dire. Les infos parlaient en boucle de cette affaire, c’était sur toutes les chaines, passant à longueur de journée. La police avait voulu étouffer l’affaire, mais il y avait eu des fuites. Des petits malins avaient même hackés les caméras du lycée où l’on voyait tout. Ce fut à partir de là que tout dégénéra.

Les gens ont vraiment pété un câble. D’abord ils exigèrent des explications, puis ils sortirent ensuite avec des pancartes comme quoi les monstres étaient parmi nous, qu’il falait tous les tuer. Car oui, il restait encore des membres de la famille de ce Taylor. La peur peut changer les gens, leur faire faire des choses impensables et là, les gens étaient terrorisés. Alors, un soir, on retrouva toute la famille égorgés. La police ne chercha même pas à trouver le ou les coupables, les actes de violence s’intensifièrent dans les jours qui suivirent, mais ils ne firent rien. Il n’y avait pas qu’à New York, cette histoire avait fait le tour du monde et une vrai chasse au surnaturel commença. Je me rappelle encore la fois où l’on m’a séquestré pour me «tester» disaient-ils. On me jeta de l’eau bénite, me fit respirer de l’ail, m’entailla un peu le poignet avec de l’argent et ce sont que des exemples. Mais dehors, les créatures ne se laissèrent pas faire pour autant et une vraie guerre commença. Elle dura presque deux ans jusqu’à ce qu’un homme, un sorcier parvint à obtenir un arrangement. Lui et ses semblables voulaient une ville rien qu’à eux, New York. Une ville où ils pourraient vivre libre, sans crainte d’être traqués et tués. Une ville qu’il dirigerait selon ses propres règles. Leur nombre avait considérablement baissé à cause de cette guerre, cela serait bien assez suffisant pour eux. En échange de cela, aucune créature ne tuerait un humain et les humains s’engageraient à en faire de même de leur côté.

C’est ainsi que la guerre surnaturelle prit fin. Le sorcier, répondant au nom d’Aidan Johnson, prit les rênes de la ville, appelant toutes créatures du monde entier à venir trouver refuge dans sa ville. Les humains résidants eurent le choix, soient ils restaient et se pliaient à ses règles ou soient ils devaient partir. New York fut rebaptisé sous le nom de Demon Heights et une nouvelle ère commença. Pour ma part, malgré la réticence de mes parents, je choisis de rester ici. C’est vrai que cela fait toujours bizarre, même aujourd’hui de se dire que votre voisin est un loup garous et celui d’en face un vampire, mais je n’en ai pas peur. Au contraire cela m’intrigue, cela amène ce petit côté excitant dans ma vie qui me manquait tant.

Voilà, je crois que vous savez tout. Aujourd’hui, tout le monde connait cette histoire, bien que certains la nient, préférant faire comme si rien ne s’était passé. Mais moi c’est ma vie et je peux pas fermer les yeux sur ça, je ne pourrais pas oublier, même si je me force. Et vous, serez-vous assez courageux pour venir ici ?






© (a) maze runner (gif by ccrush)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demon-heights.forumactif.com
avatar

Admin

Messages : 26
Date d'inscription : 13/08/2017

<


Repère chronologique et autres infos : L'histoire se situe de nos jours (donc en 2017) dans une réalité bien sûr alternative. L'incident au lycée a eu lieu il y a 10 ans de cela dans un des lycées de New York. Trois mois après, la guerre éclata. Petit à petit elle se propagea dans le monde entier. Elle dura 2 ans avant que le traité de paix soit signé. En dehors de Demon Heights, les créatures ne sont pas protégées, ainsi si l'on découvre votre vrai nature, les humains sont en droit de vous tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demon-heights.forumactif.com

Contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 1 - Contexte, Groupes, et Guide du forum
» Contexte du Forum
» AFTER THE CONQUEST ▲ contexte du forum.
» Contexte du forum
» Contexte du forum

Demon's height :: Hors rpg :: Once upon a time :: Contexte & Annexes-