AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Modérateur
- :
Messages : 33
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Lun 4 Déc - 9:12


Parlons de toi...
Parlons de moi...


La journée de travail s'était enfin terminée. Je rangeais mes affaires et enfila ma veste pour retourner chez moi et me changer prévoyant la soirée qui allait arrivée. Une nouvelle douche prise et je changea mes affaires de la journée pour les troquer contre ceux que je mettais pour sortir en ville. Certes je devais rester classe, car même en dehors de l'enceinte du bâtiment je restais le PDG d'Harker Corporation, mais je voulais ne pas paraître trop formel une nouvelle fois. Ma secrétaire m'envoyait par la même occasion un compte rendu de la journée, tout comme mes associés et je les classa dans un ficher dont je m'occuperais plus tard.

J'enfila un pantalon noire et une chemise blanche. J'enfila également une veste noir. Cela restait classe tout en n'ayant pas de cravate. Une de mes mains passant dans mes cheveux pour les arrangé et je vérifia que ma pilosité faciale ne soit pas une réelle gêne ou ne me fasse paraître négligé. Je vis alors l'heure et m'empressa de prendre la voiture et de rouler jusqu'à l'adresse que M. Johnson m'a envoyé. Depuis que j'avais rejoint ma demeure, je n'avais cessé d'avoir un sourire enfantin plaqué sur le visage.

L'heure arrivant je me gara alors dans le restaurant. Un restaurant très chic et qui m'a l'air très sympathique. Je chercha alors du regard celui m'ayant invité dans cet endroit. Mon regard croisa le sien, à une table, et je m'avança alors vers lui.

- Bonsoir monsieur le maire, j'espère que je ne vous ai pas trop fait attendre.

Je m'assis alors en face de lui après avoir ôter ma veste et l'avoir posé sur le dossier de chaise. Il était bien habillé et particulièrement attirant ce soir, je lui tendis la main, ne sachant pas comment me comporter en dehors de la relation professionnelle.

Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
- :
Messages : 75
Date d'inscription : 15/08/2017
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Lun 11 Déc - 21:10

Aidan
&
Sebastian
Parlons de toi... Parlons de moi...
A peine avait-il quitté le bureau de Mr Harker qu’il n’avait qu’une hâte, le revoir pour approfondir cette rencontre, apprendre à mieux le connaitre, se voir dans un cadre différent comme il disait. Il ne s’était vu que quelques minutes, mais il pouvait déjà dire que cet homme lui plaisait, pas uniquement physiquement. Cela avait l’air d’être un homme avec de l’esprit, fascinant pas bien des aspects. Il dégageait une aura mystérieuse ou il avait resentit des parts d’ombres, mais qui n’a pas de cadavres dans son placard de nos jours ? Lui en premier. La guerre à effecté tout le monde et Sebastian étant un vampire depuis bien longtemps maintenant, il a dû vivre pas mal d’épreuves. Si tel était le cas, si même il avait fait certaines erreurs, cela ne lui faisait pas peur. En tout cas, plus les jours passaient et plus la perspective de pouvoir le revoir le mettait dans un état d’impatience, d’excitation digne d’un ado de 16 ans. C’était peut-être ridicule, pourtant comment expliquer qu’il est mis plus de 2h à choisir sa tenue ? Il avait finalement opté pour un ensemble simple, mais efficace. Une chemise blanche, une veste et pantalon gris foncé. Il avait laissé la cravate de côté, déboutant les deux premiers boutons de sa chemise. Soignant chaque détail il était passé dans la matinée chez le coiffeur, annulant un de ses rendez-vous. Une interview pour le petit journal local, rien de bien pressant. Il attendrait, de toute manière son rendez-vous est une priorité. Il avait insisté vouloir auprès de ses assistants, surtout son garde du corps personnel vouloir se rendre seul à ce rendez-vous. C’était un rendez-vous informel auprès tout. De toute manière, il ne leur avait pas laissé le choix, tétu comem une mule il leur avait dit que toute manière il pouvait très bien se téléporter, se montrer même indétectable s’il le voulait, alors à quoi bon ?

Il concéda tout de même à prendre un chauffeur pour l’amener jusqu’au restaurant. Il aurait pu s’y rendre en un clin d’oeil par téléportation, mais c’est lui-même qui avait instauré la règle d’éviter d’utiliser ses pouvoirs en public, afin d’éviter les accidents ou de créer des mouvements de panique. Etant maire, il fallait qu’il donne l’exemple. Il arriva en avance sur l’horaire indiqué afin d’être sûr d’y être le premier. Oui, il était assez à cheval sur les règles de politesse, ses parents ayant toujours été très carrés à ce sujet durant son enfance... A l’instant où il descendit de la voiture, le flash d’un appareil attira son attention. Les paparazzis... Comment avaient-ils su qu’il serait ici ? Il espérait au moins ne pas être dérangé pendant son repas. Il réajusta sa veste et se rendit à l’intérieur où après avoir confirmé sa réservation on l’amena à la table qu’il avait réservé, un peu à l’écart à l’étage avec une vue imprenable sur la ville qui brillait de mille feux à cette heure-ci.

Ne cessant de guetter les nouveaux arrivants des yeux, il répéra vite l’entrée de Sebastian, magnifique dans son costume. Il avait opté pour un style à la fois classe et décontracté, otant comme lui la cravate. Il lui sourit lorsqu’il approcha de lui, puis lui serra la main.

«Aidan et non je viens d’arriver. Vous permettez que l’on s’appelle pas nos prénoms ? Cela me parait plus naturel».

Cela faisait peut-être un peu, mais si c’était une relationel informel autant jouer le jeu, non ?

Il ne pouvait détacher son regard de celui de Sebastian, il avait un charme absolument hypnotisant. Il avait un charme absolument envoutant.
© YOU_COMPLETE_MESS

_________________

I WAKING UP, I FEEL IT IN MY BONES. WELCOME TO THE NEW AGE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
- :
Messages : 33
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Mar 12 Déc - 23:03


Parlons de toi...
Parlons de moi...


J'étais content de le retrouver à nouveau, mais également de ne pas l'avoir trop fait patienter. Je ne pouvais que le regarder tout en souriant à la remarque qu'il venait de faire. Cela montrait un peu plus qu'il souhaitait que nous soyons un peu plus que de simples collègues dans la gestion de la paix dans cette ville. J'observais alors d'un rapide coup d'oeil sa tenue. Celle-ci était à peu près similaire à la mienne, donnant bien le ton sur cette soirée: détendu et sympathie, tout en restant classe dû à nos statuts sociaux respectifs. Je lui offris un de mes plus beaux sourires.

- Oui en effet, et je pense que le tutoiement sera alors plus approprié, qu'en penses-tu?

J'observais aussi tout autour de moi, nous étions un peu plus à l'écart et la vue sur le reste de la ville était splendide. De toute ma longue existence je n'avais jamais vue ce point de vue. Pourtant j'étais ici depuis un moment et j'avais déjà visionné la ville depuis d'autres hauteurs. Mais à chaque fois, la vision était différente mais d'une beauté à couper le souffle.

- J'espère que ça été pour venir jusqu'ici. Je me permets de te dire que t'es plutôt mit en valeur ce soir. Cette tenue est sympathique.

Je sourie en coin tout en observant un jeune serveur qui arrivait vers nous, nous déposant les cartes de menu. Puis il nous laissa de nouveau seuls. J'ouvris la carte en passant de mon interlocuteur au menu, toujours ce petit sourire en coin. J'attendais qu'il me déclare ce qui lui ferait plaisir, pour ainsi voir ce que je pouvais prendre.

- En tout cas je suis impressionné par cet endroit. Je n'étais jamais venu auparavant,
mais ce restaurant est vraiment chouette. Que me conseilles-tu pour ce soir?


Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
- :
Messages : 75
Date d'inscription : 15/08/2017
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Dim 17 Déc - 21:13

Aidan
&
Sebastian
Parlons de toi... Parlons de moi...
Il n’y a pas à dire, il a un sourire magnifique, une parfaite dentition. Un sourire sincère et franc, il le lisait dans ses yeux. De toute manière, Sebastian avait l’air d’être quelqu’un d’honnête et de droit, d’autant plus de raison de renforcer son intérêt à son sujet. Il semblait pas offusqué ou gêné de cette familiarité qu’il lui avait suggérée. Il souhaitait même instaurer le tutoiement en eux. Il était un peu surpris que tout aille si vite entre eux, mais bon, après tout ils étaient en rendez-vous non officiel et puis cela ne le déplaisait pas du tout. Autant lâcher un peu les politesses, ils pourraient ainsi parler plus naturellement.

«Tout à fait d’accord.» Lui répondit-il du tac o tac.

Alors qu’il le vit jeter un coup d’oeil aux alentours, il se permit de l’observer à nouveau discrètement, les traits de son visage, la couleur de ses yeux, humant son parfum. Lorsqu’il le vit regarder en direction de la baie vitrée, il suivit son regard. Son bureau aussi avait une belle vue sur la ville. Il aimait se trouvait en hauteur ainsi, tout paraissait si calme et cela lui donnait l’impression d’avoir le contrôle sur la ville entière, illusoirement. Car il avait beau être maire, il savait qu’il restait encore quelques réfractaires, des personnes ne l’acceptant pas, pas encore du moins, car cela allait changer, il ferait tout pour. C’est une des raisons qu’il l’avait amené à conclure un pacte avec le vampire. Ledit vampire agissait comme un vrai gentleman, s’intéressant à lui, le complimentant sur sa tenue.

«J’aime bien frapper fort pour les premières fois». Lui dit-il, un sourire malicieux aux lèvres.

«Tu es très élégant toi aussi, tu dois en faire tourner des têtes au bureau, mais peut-être as-tu déjà quelqu’un d’ailleurs ?»

Il était franc comme à son habitude, ce qu’il avait à dire, il le disait. Là, c’était aussi une manière détournée de savoir s’il y avait quelqu’un dans vie. Son dossier disait «célibataire», mais mis à part ça il ne connaissait rien de sa vie sexuelle. Il ne voulait pas connaitre tous les détails, ce n’était pas nécessaire en tout cas, mais disons qu’il était un peu curieux. Il aurait pu pratiquer la divination avec des cartes, mais il évitait cette méthode de manière générale. La vie privée des gens ne le regardait pas. Un serveur arriva dans leur direction leur déposant deux menus. Sebastian lui en tendit un, décidément ce sourire le rend encore plus séduisant. Mais trêve de rêvasserie, il ouvrit la carte, se concentrant sur ce qu’il avait dessus, même s’il connaissait déjà le menu presque par coeur. Sebastian lui confia qu’il était impressionné par l’endroit, le cadre aussi qu’il offrait. Puis il lui demanda quel plat il lui conseillait.

«Ils ont de très bonne pâtes. Je te recommande les rigatoni amatriciana. C’est un vrai délice, le chef fait la pâte lui-même. Tout est frais ici de toute manière».

Il regarda un moment la vue de la baie vitrée.

«J’aime observer la ville de nuit, toutes ces lumières ont dirait des fées illuminant le ciel.»

Commença-t-il, un sourire rêveur au visage, les yeux pétillant. Petit, ses parents avaient l’habitude de l’emmener lui et son frère dans un bosquet où vivaient des fées. C’était le bon vieux temps, tant de choses avaient changés aujourd’hui, eux-même avaient changés, tout comme le monde autour d’eux. Les fées étaient devenues craintives, se cachant des humains et autres créatures. Etaient-elles toutes décimées ? Ce serait une catastrophe. Même s’il s’efforçait de le cacher, son expression se fit plus grave, plus sérieuse.

«Quand j’étais petit on en voyait souvent. En as-tu déjà vu ? Avec la guerre on n’en voit plus une seule, c’est bien dommage. Ce serait pourtant génial si elles revenaient, je suis sûr que les habitants en seraient ravis».


© YOU_COMPLETE_MESS

_________________

I WAKING UP, I FEEL IT IN MY BONES. WELCOME TO THE NEW AGE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
- :
Messages : 33
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Lun 18 Déc - 21:07


Parlons de toi...
Parlons de moi...


Les politesses mises de côté et compliments rendus à l'un et à l'autre, je souriais en baissant légèrement sur ses lèvres et même sur le reste de son visage. Je devais être honnête, Aidan était vraiment mon type, il avait certes la carrure du gentil héros que bon nombre de personne lui prêtait mais je décelais quelque chose dans ses yeux,quelque chose d'un peu plus sombre que ce qu'il ne voulait laisser paraître. Bien entendu cela n’entachait rien au charme que je lui trouvais, cela rajoutait tout simplement plus de complexité à ce personnage, ce qui me plaisait encore plus.
Sa question me sortit de mes pensées et j'esquissais un petit rire sourd en me grattant nerveusement la nuque. Je me voyais mal lui dire: "Hé bien je me permets quelque liberté de temps en temps en prenant du temps avec des "amis" ou bien mes fournisseurs/fournisseuses de sang". Ce n'était pas du "service rémunéré" loin de là, juste du plaisir à l'instant présent. Pourtant quelque chose en moi me soufflait de dévoiler une partie de moi à cet homme, ce sorcier qui dirigeait la ville victime de mes bonheurs et de mes malheurs.

- Dirons-nous que je profite du moment présent. Je ne suis pas fermé à qui que se soit tant que l'attirance est là. Bien entendu je me vois bien avec une âme-soeur mais pour le moment... Je profite de mes envies, en attendant la bonne personne J'ai l'air d'un homme volage, mais je peux modestement dire que je suis fidèle une fois la "bonne personne" trouvée. Et toi? Quelqu'un dont tu fais aussi tourné la tête? J'en suis certain que oui, si tu dis le contraire, c'est une petit taquinerie n'est-ce pas?

Je lui fis un petit lin d'oeil complice et ricanais gentiment. Je me permis alors de lui retourner la question. Par simple politesse, libre à lui de me répondre, sachant que je ne lui en voudrais pas s'il décidait de garder le silence sur ce sujet. Chacun avait ses petits secrets, j'étais le premier concerné par mes mots.

Par la suite, Aidan me conseilla alors un type de pâtes précis, en soulignant que les produits proposés par ce restaurant étaient des produits frais. J'en souriais en hochant la tête, montrant que j'avais compris ce qu'il me disait.
En attendant le retour du serveur, notre conversation avait bifurqué sur les lumières de la ville, ressemblant aux fées. Mon interlocuteur avait quelque chose de pétillant dans le regard lorsqu'il me racontait brièvement sa rencontre avec ces créatures. Moi-même j''en avais déjà vu mais je le rejoignais sur un point: depuis la guerre, celles-ci se cachaient, évitaient le contact avec l'extérieur. Un vrai gâchis, mais j'étais convaincue qu'elles n'avaient pas disparu. En le regardant, j'avais posé mon menton sur ma main en souriant, trouvant son air à ce moment vraiment mignon. J'aurai pu rester ainsi à regarder son visage durant des heures lorsqu'il me demanda si j'avais effectivement déjà vu des fées.

- Oui j'en ai déjà vu, en 250 ans,mais en effet j'ai remarqué leur disparition depuis les incidents de la dernière fois. Je suis assez d'accord avec toi,ce sont des êtres "purs" pour la plupart et elle s ne suscitent aucune animosité donc cela pourrait même permettre à la restitution d'une paix durable tu ne penses pas? Les hercher étaient une idée que j'avais eu mais je ne sais pas si cette action sera cautionnée par le plus grand nombre? Qu'en penses-tu?

Tout en attendant sa réponse, je déboutonna un bouton car je commençais à avoir chaud. Etais-ce l'endroit uniquement? Mon vis à vis? Aucune idée, enfin... Presque...

Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
- :
Messages : 75
Date d'inscription : 15/08/2017
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Mar 26 Déc - 22:15

Aidan
&
Sebastian
Parlons de toi... Parlons de moi...
Cette petite question sur sa vie intime l’avait troublé l’espace de quelques secondes, il l’avait bien vu, pourtant il choisit de lui répondre en toute franchise, ce qu’il apprécia. Il lui confirma qu’au niveau sexuel il n’était pas quelqu’un de fermer, du moment que l’attirance était là. Un peu comme lui, il ne s’interdisait rien, homme ou femme tant que l’attirance est là. A l’entendre, il semblait ne pas encore avoir trouvé chaussure à son pied, ce qui ne semblait visiblement pas être envisagé pour le moment. Sebastian semblait donc un homme multipliant les expériences, sûrement pas prêt à s’engager. Une chose qu’il ne pouvait pas le lui reprocher, cela lui allait très bien. Lui aussi était pour ce genre de relation, pas vraiment au fond de lui, mais plus parce que cela simplifie beaucoup les choses. Vivre le moment présent, intensément, sans penser au futur, c’est généralement ce qu’il fait dans ses conquêtes amoureuses, car s’engager c’est prendre des risques, ce dont il ne peut pas se permettre, surtout sachant son statut. Statut d’ailleurs qu’il ne lui laisse pas beaucoup de temps pour les histoires d’amour.

Il sentit ses joues s’empourprer légèrement lorsqu’il lui retourna la question, surtout lorsqu’il vit le clin d’oeil qu’il lui jetait. Décidément, il commençait à faire chaud ici. Il lui sourit. Dans sa tête il ne pouvait s’empêcher de penser, pourquoi il était là à parler alors qu’il mourrait d’envie de l’emmener dans ses appartements et de lui montrer combien il le trouve, charmant, attirant. Mais non, ils n’étaient pas des animaux et il falait qu’il calme un peu ses pulsions. Mais bon, les journées étaient longues et fatigantes en ce moment, cela faisait pas longtemps qu’il ne s’était pas «détendu» de cette manière. Pourtant, il falait qu’il se contrôle, que penserait Sebastian de lui ? Il tient à son image tout de même et puis il se doit d’avoir une certaine tenue, une certaine prestance en tant que maire.

«Effectivement, il a toujours quelques intéressés, mais en tant que maire je ne peux pas me permettre de m’engager dans une relation sérieuse, sans un minimum de réflexion. Il faut que j’ai parfaitement confiance en la personne. Enfin, cela ne m’empêche pas de prendre du temps pour prendre du plaisir. Je suis quelqu'un de très ouvert là-dessus».

Ils échangèrent par la suite sur les lumières de ville qui pour lui sont semblables à des fées. Aidan avait toujours était passionné du surnaturel, si bien qu’il pourrait parler pendant des heures sur ce sujet, se perdre aussi dans ses rêvasseries. Qui plus est les fées sont pour lui des créatures magiques si pures, fascinantes, elles incarnent l’espoir et cette ville en a bien besoin. Il reprit conscience lorsqu’il entendit Sebastian lui répondre, perdu dans ses pensées, son esprit s’était comme déconnecté quelques secondes.

«Effectivement, cela pourrait prouver même aux plus réticents qu’il y a des créatures pures et innocentes dans ce monde. Les chercher serait une bonne idée, mais je doute qu’il y ait des personnes intéressés, ayant les mêmes préoccupations que nous, à moins peut-être ces fans de surnaturel, mais peut-on vraiment compter sur eux ?»

Il réfléchit un instant.

«Peut-être pourrions-nous organiser comme un événement pour les enfants. Une recherche des fées partout en ville, comme pour les oeufs de pâques. Avec des animations, des récompenses. Qu’en penses-tu ?»

Le serveur arriva avec leur plat, disposant les assiettes devant eux.

«Bon appétit».

Pendant qu’ils mangeaient, lui fit une pause, prenant une gorgée de vin, l’épiant du regard à la dérobé.

«Tout te convient ?» Lui demanda-t-il. Il jeta un coup d’oeil à la salle, de nombreuses personnes jetaient des regards dans leur direction. Deux beaux jeunes hommes, cela attire forcément l’attention, surtout lorsque l’on connait le statut de chacun des deux. A une table il repéra une journaliste. A la sortie, il devait toujours il avoir les paparazzis de tout à l’heure. Mais bon, il s’en fichait, du moment qu’ils le laisse dîner tranquillement.

© YOU_COMPLETE_MESS

_________________

I WAKING UP, I FEEL IT IN MY BONES. WELCOME TO THE NEW AGE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
- :
Messages : 33
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Mer 27 Déc - 14:29


Parlons de toi...
Parlons de moi...


Je remarquais de suite une légère nuance de rouge apparaître sur les joues de mon vis à vis, ce qui lui ajoutait un indéniable petit plus en ce qui concernait son charme. Si nous étions dans cette situation quelques années plus tôt je pense que le rentre dedans, pour ma part, aurait été plus conséquent. Mais avec le temps je me suis assagie, calmant la bête en moi et ses bas instincts. Mais bon, il était évident pour moi qu'Aidan me plaisait, mais je ne voulais pas gâcher ce repas. Je verrais à la fin de celui-ci ce que j'allais faire. Profitons du moment présent. Ce qu'il me révéla sur sa vie intime me fit sourire de plus belle. Je comprenais ses choix, il était important donc ne devait pas faire mauvaise figure pour les citoyens de la ville.

Puis nous dérivons totalement sur le sujet des fées. Sa proposition était plus qu'intéressante et cela pouvait avoir de réels bon aspects autant pour la vision des humains sur nous autant que le long terme. Les enfants sont l'avenir de cette ville alors autant leur montrer de suite que nous ne sommes pas les monstres que certains adultes nous qualifient. Je le laissais pleinement finir ses mots et repris presque de suite après ses dires.

- Tu sais, dans notre monde actuel c'est souvent le "qu'est-ce que ça va nous rapporter" qui intéresse les gens. Après on peut toujours trouver un terrain d'entente. Pour ce qui est des fans de surnaturels certains peuvent être d'une réelle utilité s'ils ont le sérieux que l'on recherche, sinon en effet il vaut mieux ne pas les laisser se balader ainsi avec nos requêtes. Mais en tout cas l'idée de la chasse aux trésors est vraiment une bonne idée. Toucher les enfants e les âmes d'enfants des adultes c'est bien plus malin que de vouloir raisonner en vain les adultes. Je pourrais mettre des produits de mon entreprises en guise de prix tu penses? Avec toi la ville n'a vraiment rien à craindre en effet.

Je lui offris un petit sourire en coin tandis que le serveur déposa nos plats sur la table. Je remercia d'un mouvement de tête le serveur.

- Bon appétit à toi aussi.

J'entamais alors le plat et fis un grand visage satisfait. Aidan avait dû le remarquer mais il me posait alors la question pour savoir si cela me plaisait.

-  C'est très bon, très nouveau et très bon. Je pense qu'ils ont du me rajouter une sauce avec des cachets de sang. Mais en tout cas c'est un régal. Tu as vraiment de bonnes adresses.


Je lui fis un autre clin d'oeil un peu plus discret en buvant une gorgée de ma boisson. Je sentais les regards des personnes aux alentours, mais aussi d'une journaliste non loin de nous. Il devait sûrement avoir été suivi par des journalistes et tout le monde médiatique. Tout en avalant une bouché de mon plat je relevais la tête vers lui.

- En tout cas cela fait un petit moment que je n'avais pas partagé un repas avec quelqu'un en dehors de ma demeure. Toi qui apprécie les belles vues, je t'inviterais bien voir la vue qu'offre mon manoir sur la ville. Il est un peu à l'écart mais sympathique tu verras.

J'étais direct et sincère, comme à mon habitude. Libre à lui de refuser ma demande implicite mais évidente.
Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
- :
Messages : 75
Date d'inscription : 15/08/2017
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Mar 9 Jan - 21:15

[HRP : Désolé pour le retard ><]

Aidan
&
Sebastian
Parlons de toi... Parlons de moi...
Perdu dans ses réflexions, il revint à lui lorsqu’il entendit Sebastian lui répondre. Il focalisa toute son attention sur lui, écoutant soigneusement son avis, ainsi que ses conseils. Il lui avait fait part de son envie d’organiser un événement, une recherche des fées pour les enfants. Sebastian lui confirma que ce serait une bonne idée, pas seulement pour les enfants, mais aussi pour les adultes, certains ont toujours leur âme d’enfants après tout. Il le rejoignait sur ça. Heureusement que certains n’ont pas perdu espoir, perdu la foi en les rêves et toute cette part d’imaginaire et de merveille dont est fait l’enfance, la magie aussi. Car c’est vrai, il ne faut jamais cesser de rêver et l’univers surnaturel n’est pas que fais de sang et de peur. Certains adultes ont pourtant l’air de l’avoir oublié, focaliser sur leurs propres soucis, leurs problèmes en particulier ou comme Sebastian l’a justement fait remarquer, par la recherche constante d’un profit. Les gens sont comme ça, pas tous, mais beaucoup. Alors, il est d’accord avec Sebastian sur ce point, la seule manière de toucher tout le monde serait d’organiser un système de récompense. Il fut touché de l’initiative du vampire à son égard. Pour lui, ce n’était peut-être pas grand-chose, mais cela représentait beaucoup pour lui, il avait trouvé un soutien valable, quelqu’un qui partage ses opinions et quelqu’un sur qui compter.

«Merci, ce serait une très bonne idée oui. Je te recontacterais pour planifier tout ça».

Il reprit tout de suite après.

«Rien à craindre, je pense pas, mais bon je fais de mieux pour. J’ai beau avoir de grands pouvoirs, si toute la ville se retourne contre moi, je suis foutu». Il eut un petit rictus faussement amusé, plus nerveux qu’autre chose, car il prenait cela très au sérieux. Il a beau avoir beaucoup d’admirateurs, de personnes qui le respectent, il a aussi pas mal «d’ennemis» on pourrait dire.

Il était content de voir que le plat lui plaisait, le chef était toujours plein d’attention pour tout le monde, humains comme créatures, une autre raison pour laquelle il aime ce restaurant. Il but une nouvelle gorgée de vin, savourant le moment. Lorsqu’il lui proposa d’aller chez lui, son coeur manqua un battement. Pourtant, il s’efforça de garder son calme. Il cligna des yeux deux fois, expirant silencieusement, puis s’essuya naturellement et calmement la bouche avec sa serviette. Il lui sourit, tachant de ne pas trop montrer son trouble, car au fond de lui, il en était tout chamboulé. Il ne savait pas comment prendre cette nouvelle, il avait peur de se faire des idées, de peut-être se bercer d’illusions, mais pourtant après les moments qu’il avait déjà partagé, il n’y avait pas l’ombre d’un doute, c’était une proposition.

«J’en serais ravie, nous serons plus tranquilles».


© YOU_COMPLETE_MESS

_________________

I WAKING UP, I FEEL IT IN MY BONES. WELCOME TO THE NEW AGE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
- :
Messages : 33
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   Sam 13 Jan - 19:43


Parlons de toi...
Parlons de moi...


J'étais ravi qu'il constate mon implication dans la gérance de la ville. Je n'étais pas un acteur officiel, mais je tirais quelques ficelles dans l'ombre. Pour certains de mes employés j'étais une légende, ils ne m'avaient jamais vu en personne mais parlaient de moi par moment. La discrétion était une de mes nombreuses qualités: pas d'alliés apparents, mais aussi pas d'ennemis apparents non plus. Contrairement au maire, ma maison était tellement bien surveillé dans les alentours que les curieux ou bien les journalistes ne pouvaient pas approcher ma maison à une certaine distance. Mes "associées", et moi-même mettions des hommes de garde aux alentours de ma demeure, pour empêcher des inconnus à l'approcher.

Les mots d'Aidan me firent légèrement froncés les sourcils. Certes il avait raison sur le fait que si les gens voulaient le tuer, ils feraient tout pour le faire mais j'étais convaincu qu'il avait bien plus de ressource qu'il laissait paraître à mes yeux. Je mangeais avec appétit mon plat en souriant légèrement à cet homme qui était à mon goût.

Je souriais un peu plus en voyant qu'il appréciait et acceptait ma proposition. Donc après ce repas, je l’emmènerais voir cette dite vue. Mon esprit me jouait des tours et je m'imaginais bien plus de choses obscène qu'une simple visite pour admirer la vue. Même si cela restait dans le domaine du fantasme... Avec cette soirée et cette "tension" entre nous, tout était possible. Je portais de nouveau le verre à mes lèvres pour boire avec délicatesse le breuvage qu'il contenait pour le finir. Mon regard ne quittait pas Aidan, éclipsant les autres autour de nous.

- En effet. Il n'y aura pas cette pression médiatique que tu subit à chacun de tes déplacements. Et puis si quelqu'un souhaite nous importuner, mes hommes s'occuperont des petits curieux. Ne t'en fais pas, rien de bien  méchant juste un petit rappel à l'ordre comme la maison peut en offrir.

Je décidais alors de reprendre notre conversation sur un autre sujet.

- Sinon, parle moi un peu plus de toi. Ce n'est pas tout les jours que je sociabilise avec d'autres personnes que des vampires. Et puis nous sommes amis à présent, n'est-ce pas?

Un petit sourire taquin en coin de lèvres et un regard de braise. J'aimais jouer de mes atouts physiques pour faire craquer les gens. Je n'utilisais pas mes dons de persuasions ou ma force, enfin pas tout le temps. Je voulais qu'avec moi il soit en confiance.

- Et puis si tu as toi aussi des questions j'y répondrais avec plaisir et sincérité.
Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons de toi... Parlons de moi... [PV. Aidan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons peu (!) mais parlons bien.
» [19 juin 550] Parlons peu mais parlons bien [PV Hélène PNJ]
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"
» parlons cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demon's height :: Partie rpg :: Centre ville-
Sauter vers: