AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wicked Game ~ PV Sebastian Harker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
- :
Messages : 21
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 22
Localisation : Avec un élève, ou à table
MessageSujet: Wicked Game ~ PV Sebastian Harker   Ven 9 Fév - 17:49

Il se faisait tard ; la Nuit au Musée avait du succès depuis la guerre, comme si les gens avaient soudain extraordinairement besoin de distractions culturelles. En sortant du restaurant, ou du fast food pour les plus jeunes, les citadins venaient profiter des éclairages nocturnes qui ajoutaient une dimension pyrotechnique aux oeuvres exposées. En ce moment, des sculptures modernes et antiques mises en résonnance. Et il y avait là un jeune homme qui flânait dans le hall en ramassant des prospectus, pour proposer à ses amis d'autres visites plus tard, sans doute. Il venait toujours seul, celui-là. Etrangement, il repartait parfois accompagné.

L'employé du musée sortit de derrière son guichet, les sourcils froncés. Le hall était naturellement interdit aux animaux. Or, il venait de voir un grand chien noir, famélique, à la gueule de loup et au pas silencieux, qui emboîtait le pas au jeune visiteur aux cheveux longs. Il ne l'avait aperçu que du coin de l'oeil, avant que la bête disparaisse derrière le coin du mur. Mais il était absolument certain de ce qu'il avait vu, et ça ne lui plaisait pas du tout. Depuis la guerre, une bonne partie des gens étaient facilement nerveux, devant tout ce qui évoquait une irruption du fantastique dans leur quotidien.

"Monsieur ? Il est à vous, ce chien ?"

Tout en parlant, l'employé avait suivi l'ombre, mais en tournant le coin, il s'aperçut que la piste s'arrêtait net, sur un mur où était collée une affiche représentant une route qui s'enfonçait dans la forêt. Un frisson de malaise immédiat remonta son échine. Ce client-là, il n'était pas net. C'était une de ces Créatures. Et le pire, c'est que ça ne se voyait pas ; il s'y serait laissé prendre. Il en était fortement vexé. Impossible d'appeler le service d'ordre, car au fond, aucune contravention n'avait été commise, mais l'envie l'en démangeait, ne serait-ce que pour se trouver moins seul.

"Il n'y a pas de chien," lança Noah. "C'est mon ombre. Ne vous en faites pas, ça arrive souvent, une illusion d'optique." (Ma faim matérialisée. La lune est haute ce soir. Des mots qu'il ne pouvait pas prononcer.) "...Vous avez beaucoup travaillé aujourd'hui ?"

Et il se foutait de lui, en plus, ce petit con. Cette fois, l'employé était bien décidé à procéder à un signalement. Il n'allait pas le laisser courir dans la nature impunément, et se transformer en loup ou qui sait quoi d'autre, devant l'école maternelle de sa fille, par exemple. Décrochant son talkie-walkie de sa ceinture, l'homme lança, sans quitter des yeux le client narquois : "Willy ? J'ai un petit malin dans le hall, qui a fait rentrer un chien... Comment dire, un gros chien, mais du genre immatériel. Tu viens m'appréhender ça ?"

Il aurait des surprises, le petit malin : Willy était spécifiquement formé au combat avec les créatures surnaturelles. Il les étudiait avant même que le commun des mortels n'apprennent leur existence. Un vrai chasseur de fantômes, qui patrouillait la nuit dans les cimetières avec une caméra thermique, et qui explorait les vieilles bâtisses en enregistrant les craquements de portes. On le prenait pour un taré, à l'époque, mais maintenant, il avait la classe, c'était presque un super héros. Bientôt, les deux hommes encadrèrent Noah qui recula instinctivement contre un mur ; mais contrairement à son ombre, il ne pouvait pas y disparaître. Il employa sa parade habituelle en pareil cas. La traîtrise. A son grand dam, il n'était pas question de sortir ses crocs dans un endroit pareil.

"Je comprends où se situe la méprise, messieurs, vous me prenez pour une de ces maudites Créatures qui infestent notre environnement. Ne vous inquiétez pas ; nous sommes entre gens du même bord. Je partage votre aversion."

Il y avait du monde qui passait, quelqu'un qui attendait au guichet, ça détournerait vite leur attention. Les deux hommes allaient reconnaître qu'ils n'avaient pas besoin de s'attarder auprès de lui, simple quidam courtois, qui ne troublait pas objectivement l'ordre public. Noah décida d'en remettre une couche. Il les sentait dubitatifs. Sombres abrutis. C'était décidé : ce soir, il suivrait l'un d'entre eux - il n'avait pas encore décidé lequel, ce serait la conversation qui le lui dirait - et le ferait disparaître en cours de trajet, vite et propre, comme il en avait le talent. En attendant, c'était tellement facile de faire le vieux facho... Ironiquement, son père avait ce genre de discours, mais orientés dans le sens inverse. Il s'emporta dans une tirade de plus en plus véhémente, tandis qu'un sentiment de pouvoir naissait dans son âme fourbe, à voir le guichetier comme le vigile perdre peu à peu leur hostilité, et adopter des sourires entendus :

"En fait, je trouve qu'on devrait tous les tuer. Surtout les Wendigos, vous savez ce que c'est qu'un wendigo ? Les pires des saloperies. Ils sont tous fichés, ça serait facile de faire une descente de police et de cramer tout ça pendant la nuit, et on éluciderait pas mal d'affaires de disparitions, en fouillant leur baraque, croyez-moi. Nos officiels ne font pas leur boulot, c'est ça le problème. Protéger et servir, c'est ça leur devise non ? A se demander au service de qui ils sont vraiment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Modérateur
- :
Messages : 43
Date d'inscription : 01/11/2017
Age : 35
Localisation : Demon Heights, dans la tour Harker Corporation
MessageSujet: Re: Wicked Game ~ PV Sebastian Harker   Mar 13 Fév - 8:09


Wicked Games


Les balades au musée étaient vraiment d'un grand divertissement. Malgré le monstre que je peux représenter pour certain j'étais tout de même armé d'une certaine sensibilité artistique. Certes je n'avais jamais réellement touché à une quelconque forme d'art mais rien que dans le visuel j'y ressentais des choses: des émotions, des pensées, des folies, des prises de position... C'était une expérience intéressante à faire si cela intéressé vraiment les personnes venant au musée.

Je me baladais donc le long des galeries, la tête un peu dans les nuages en baladant mon regard sur les objets qu'il pouvait y avoir ici. Et dire que j'étais parfois plus vieux que les objets exposé... Ça avait le don de me faire rire ce genre de choses.
Cependant ma bonne humeur fut bien perturbée lorsque mon ouïe fine entendit des mots inqualifiables envers nous les créatures surnaturelles, sûrement déclarés par un de ses humains qui nous détestent... Cela avait bien le don de m'énerver au plus haut point. C'est alors que j'y arrivais vers les voix que j'avais perçu un peu plus loin. J'arrivais alors et remarquait un jeune homme en train de parler avec un des gardiens. Étrangement le gardien ne semblait pas super content que le jeune homme se présente à lui. Peut-être était-il tout aussi perturbé que je pouvais l'être avec les mots qu'il semblait avoir déclaré? Je m'approchais alors de deux hommes et regardais le gardien en souriant d'un air rassurant.

- Un soucis monsieur?

Je me tournais alors vers le plus jeune. Si jamais il y avait un soucis, mes agents de sécurité n'étaient pas loin. Car certes je semblais être venu seul mais je ne l'étais jamais vraiment.

- Etiez-vous en train d'importuner ce pauvre monsieur qui ne fait que son travail? J'espère que non.

Code by Fremione.


_________________
My Heart Is A Ghost Town
   I died last nigh, the time was thron at the wind; . I walked into the flames, called out your name but there was no answer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
- :
Messages : 21
Date d'inscription : 29/01/2018
Age : 22
Localisation : Avec un élève, ou à table
MessageSujet: Re: Wicked Game ~ PV Sebastian Harker   Mar 13 Fév - 23:19

Alors que les deux hommes commençaient à être lentement convaincus par ses déclarations, un troisième larron vint se mêler à la fête. Noah le dévisagea en se demandant s'il le connaissait déjà. Mais c'était probablement un type important ; il se comportait un peu comme l'aurait fait le directeur du musée. Ou juste quelqu'un qui se sentait automatiquement concerné par les affaires des autres. Dans les deux cas, c'était fort intéressant. Noah prenait soin de cultiver les relations comme celles-là ; on ne savait jamais quand elles se révéleraient utiles. Pour le moment, il fallait déjà se dédouaner de l'accusation de conflit qui pesait sur lui.

"Importuner, jamais ! Je profite simplement des beautés de ce musée. J'adore le concept des visites de nuit, quand on est enseignant comme moi, c'est un des rares moments de liberté qui nous reste !"

Noah se vieillissait volontairement. Il n'était pas diplômé, et certainement pas professeur à part entière. A peine un intervenant de passage, avec un contrat court, qui à la moindre incartade ne serait pas reconduit pour l'année scolaire à venir ; on le lui rappelait parfois. Mais de façon générale, son charme naturel lui apportait suffisamment de points dans l'estime d'autrui pour qu'on ne l'ennuie pas avec ce statut intermédiaire, précaire certes, mais qu'il jugeait aussi pratique, dans certaines occasions. Et par exemple, pour nouer connaissance. Quand on le considérait comme un jeune homme inexpérimenté, il rappelait qu'il était professeur ; quand on s'inquiétait de ne pas avoir accès à quelqu'un d'assez décontracté, il se conduisait comme un étudiant qui fait un simple job.

En ce moment, son but était de se faire passer, non pour un gamin innocent, mais pour un adulte respectable. Son discours était plutôt celui d'un vieil homme, il fallait qu'il accorde sa présentation aux mots qu'il prononçait. Toute son attitude avait adopté une arrogance aristocratique digne des descendants de planteurs coloniaux. D'un coup de tête, il renvoya sur le côté la mèche qui masquait une partie de son visage, afin de toiser le nouveau venu. Il n'aurait pas dit non à une conversation plus personnelle avec lui, ne serait-ce que pour se débarrasser de la présence des deux autres.

"Vous-même, qu'est-ce que vous en pensez ? nous parlions des wendigos. Quelques paysans armés de torches en auraient eu raison en des temps qu'on dit obscurs. Et aujourd'hui, nous n'avons même pas le droit d'avoir accès aux fichiers officiels qui révèlent leur identité. Vous n'aimeriez pas savoir où les trouver ? Savoir s'il y en a parmi vos voisins ?"


Il ne pouvait pas s'empêcher de laisser une raillerie féroce éclairer son regard comme son sourire, à répéter ces mots qui lui brûlaient la gorge. S'il s'était marié et avait eu des enfants, voilà ce qu'ils auraient entendu chaque jour, à l'école, dans leurs lieux de loisir... Voilà à quoi aurait ressemblé leurs vies. Mieux valait ne pas y songer. Le gardien hocha la tête à l'intention de l'homme qui venait de les rejoindre, comme pour le remercier de s'être mêlé de la conversation. Quant au vigile, il restait prudent, mais quitta des yeux le jeune homme prétendûment professeur pour se lancer à la recherche du chien, dont il ne trouva aucune trace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wicked Game ~ PV Sebastian Harker   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wicked Game ~ PV Sebastian Harker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» wicked game + Skar'
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Sebastian Lacrymosa
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demon's height :: Partie rpg :: Quartier culturel :: Les musées/galeries d'art-
Sauter vers: